Médecine nucléaire

Un site utilisant Réseau HU Paris Sud

HÔPITAL BICÊTRE

Médecine nucléaire

Service : Biophysique et médecine nucléaire

Chef de service

Pr Emmanuel DURAND

Cadre médico-techniqueMme Nathalie AJARD
01 45 21 21 09
01 45 21 23 12
01 45 21 26 69
01 45 21 26 38

Unité : Biophysique et Médecine Nucléaire

Responsable UF : Pr Emmanuel DURAND

Liste des consultations

Sans consultation

  • Dr Lea GOMEZ (CCA-AHU)
  • Dr Celine MEYER (PRATTACH)

Les équipements

une caméra à positons couplée à un scanner X (TEP-TDM ou PET scan) Deux gamma-caméras dont une couplée à un scanner X

 un ostéodensitomètre (DXA)

Un laboratoire d’explorations fonctionnelles

Le service de Bicêtre travaille en lien avec le service Hospitalier Frédéric Joliot (CEA) à Orsay, qui dispose d’un appareil TEP-IRM.

Les actes réalisés dans le service de médecine nucléaire

  • Tomographies par émission de positons (TEP ou « PET-scan ») :
  • FDG

    F-DOPA

    F-Choline

  • Scintigraphies conventionnelles :

Scintigraphie myocardique avec épreuve d’effort et de repos

Scintigraphie pulmonaire

Scintigraphie osseuse

Scintigraphie thyroïdienne et parathyroïdienne

Scintigraphie rénale

Scintigraphie hépatobiliaire

Scintigraphie cérébrale

Fraction d’éjection ventriculaire isotopique

  • Ostéodensitométries (DXA) :

col du fémur

rachis

poignet

corps entier (avec impédancemétrie électrique spectroscopique : composition corporelle)

  • Explorations isotopiques in vivo:

Mesure de la fonction rénale par clairance

Durée de vie des cellules du sang

Masse sanguine

Marquage des globules blancs

  • Traitements :

iode-131 pour l’hyperthyroïdie

Synoviorthèses isotopiques

Microsphères marquées à l’yttrium-90 pour les tumeurs hépatiques

Avant votre arrivée

Avant votre venue, il est essentiel de bien respecter les consignes qui vous seront données et envoyées par courrier (dans certains cas par exemple il faut être à jeun). Ne pas respecter les consignes peut conduire à reporter l’examen.

Le déroulement dépend beaucoup du type d’examen. Dans la plupart des cas, vous serez vu par un médecin, on vous injectera un médicament légèrement radioactif, puis on réalisera des images que le médecin interprétera.  Parfois, plusieurs heures d’attente sont nécessaires.

Après les examens scintigraphiques, aucune précaution n’est à prendre vis-à-vis de votre entourage.

Prendre rendez-vous

Vous devez disposer d’une demande établie par un médecin. Merci de nous en transmettre une copie dès la prise de RV pour adapter au mieux votre prise en charge ainsi que votre numéro de téléphone portable.

Nous acceptons les demandes de RV par :

  • courriel : brv.medecine.nucleaire.bct@aphp.fr
  • fax : 01 45 21 21 09
  • téléphone : 01 45 21 23 12 (nous recevons de nombreux appels que nous ne pouvons pas tous traiter en direct : n’hésitez pas à nous laisser un message ou à utiliser le courrier électronique)
  • par courrier : médecine nucléaire – CHU Bicêtre – 78 rue du Général Leclerc – 94275 Le Kremlin-Bicêtre cedex
  • en vous déplaçant directement dans le service (le bureau des RV est ouvert de 9 h à 17 h)

En cas d’urgence, demander le médecin de permanence (poste 14226 par le standard : 01 45 21 21 21)

Où nous trouver ?

Le service se trouve dans les bâtiments historiques (côté métro) :

Secteur Bleu, bâtiment Pierre LASJAUNIAS

Porte 85 (sauf pour l’ostéodensitométrie : porte 81)

Troisième étage.

Qu’est-ce qu’un examen de médecine nucléaire ?

C’est un examen d’imagerie réalisé après injection, le plus souvent par voie intraveineuse, d’un produit qui va se répartir dans le corps. Le produit, qui émet une très faible quantité de rayonnements, est adapté à l’organe que votre médecin veut explorer.

Existe-t-il des contre-indications ?

Hormis la grossesse pour certains examens, il n’existe pas de contre-indication à la réalisation des examens de médecine nucléaire. En cas de grossesse ou d’allaitement, il est nécessaire de nous le signaler.

Existe-t-il un risque ?

Absolument aucun. La dose de rayonnements reçue correspond approximativement à celle d’un scanner. De plus, la quantité de produit administré est extrêmement faible, ne provoquant aucune réaction secondaire, notamment allergique.

Des précautions doivent-elles être prises après l’examen ?

Aucune. La faible quantité de rayonnements qui subsiste durant les quelques heures suivant l’examen est éliminée naturellement. Elle ne présente également aucun risque pour votre entourage, y compris pour les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Scintigraphie ou TEP (également appelée « PET-Scan »)  ? Quelle différence ?

Il existe deux types d’imagerie en médecine nucléaire, selon le type de caméra utilisée : la scintigraphie et la TEP (Tomographie par Emission de positions) ou « PET-Scan ». Les produits utilisés ainsi que les indications sont différentes.

Un scanner associé à la caméra complète, dans certains cas, les informations scintigraphiques.


 

[/vc_column]